Brochure de Cartographolie

Publié le

Brochure de Cartographolie

Pour télécharger cette brochure cliquez sur le lien ci-dessous:

En guise d’aperçu, voici l'introduction de la brochure:

S'auto-aider, et s'aider entre fous-folles et entre personnes concernées par la santé mentale1

Ceci est une petite brochure dont le but est de mettre à plat, de faire une cartographie et de naviguer avec tes crises, folies, angoisses, et particularités. Cette brochure est à l'intention des personnes vivant des particularités de l'ordre de la santé mentale.
  Quand on vit des émotions ou situations particulièrement intenses il est parfois difficile d'accéder à nos propres ressources et avoir noté quelque part ce que l'on sait qui fonctionne ou non pour s'auto-aider ou accepter l'aide d'autres, cela peut potentiellement être soutenant et précieux

Évidemment cela peut être difficile de consigner par écrit tout cela, de rationaliser et de "figer" les choses par l'écriture, mais il ne s'agit pas là d'un auto-mode d'emploi (ça peut l'être si tu te reconnais là dedans) mais plutôt de quelques pistes et stratégies.

Tu peux donner des copies de ta "cartographolie" aux personnes de ton groupe de soutien, à tes proches si tu le souhaites ou à d'autres.
Tu peux aussi refuser de la partager et ne l'utiliser que comme outils d'auto-soutien. Si tu partages ta cartographolie avec des ami.ies, l'idéal serait d'en discuter et de s'assurer que ces personnes ne se sentent pas "responsables" de toi. L'idée de cette brochure n'est pas de faire un scénario unique en cas de crise, mais de donner quelques pistes à tes ami.ies, parce qu'on peut ne pas savoir communiquer sur son mal-être tout comme ne pas savoir quelle est notre marge de manoeuvre quand un.e ami.e est en détresse. Il faut aussi ne pas oublier que parfois le soutien et l'aide se fait entre deux personnes vivant chacun.e des difficultés, et que ne pas être capable ou disponnible d'aider un.e ami.e ce n'est pas du rejet. Tes ami.es comme toi-même avez le droit de ne pas être toujours capable ni disponible.
  Par contre, tu ne dois évidemment pas diffuse la brochure de qqn.e d'autre sans son consentement précis et clair.

Cette brochure est bidouillée et inspirée de la brochure "mapping our madness", elle peut être aussi un tremplin pour une brochure plus précise faite collectivement. Pour se l'approprier, elle peut aussi être colorée, gribouillée, paillettée!

 

1 Note de Zinzin Zine: C'est un détail qui ne remet pas en question l'intérêt de cette brochure, mais l'expression "personnes concernées par la santé mentale" ne me paraît pas pertinente s'il s'agit de délimiter un groupe social restreint. Car tout le monde peut se sentir concerné·es par les questions de "santé mentale". En effet, personne n'est à l'abri d'un problème ou de la souffrance mentale, sauf que tout le monde est loin de subir les mêmes répercussions sociales face à cela, comme la coercition psychiatrique. En terme d'organisation de lutte et d'entraide, la question est plutôt de partir des conditions de vie subies, ou de l'assignation sociale reçue, qui placent certaines personnes dans une catégorie sociale infériorisée, réprimée et/ou discriminée. C'est pourquoi des expressions telles qu'entraide pour personnes «folles», «psychiatrisées» ou encore «handicapées» me semblent plus pertinentes. Il y a un monde entre les personnes déjà relativement bien adaptées qui voudraient faire du self-care et l'entraide de personnes psychiatrisées, qui risquent leur vie à chaque crise. Les intérêts sont différents voire contradictoires. Et tout mettre sur le même plan est une porte ouverte à la dépolitisation et la récupération des luttes et des outils des personnes qui subissent la coercition psychiatrique et à l'invisibilisation des revendications indispensables à leur survie.

★ ★ ★

 

Reçu par mail.

Description de l'image : dessin en noir et blanc, en buste, d'une personne de profil. De la partie correspondant au cerveau partent des graphiques et des formulation latines, sur un fond entièrement blanc.