À Propos de Zinzin Zine

À Propos de Zinzin Zine

Zinzin Zine est un webzine participatif qui cherche à rendre accessibles des outils théoriques et pratiques pour lutter contre le système psychiatrique et le psychovalidisme, par soi-même ou à plusieurs.

 

S'il a longtemps été question d'un fonctionnement collectif en non-mixité de diverses personnes psychiatrisé·es (vous trouverez un peu partout sur le site des vestiges de cela), ce webzine est maintenant tenu par une seule personne, qui se charge de coordonner toutes les participations. Nous avons effectivement décidé de prioriser la dimension collective de notre activisme dans nos activités d'entraide hors-écrans (qui manquaient un peu de vitalité!). Cela n'aura probablement aucune conséquences en terme de parution, Zinzin Zine continuera de poster au même rythme irrégulier, mais il était important de clarifier ce point de fonctionnement.

 

Pour contextualiser, la coordinatrice est une anarcha-féministe, une femme cis, blanche, psychiatrisée et psychoatypique, non-hétérosexuelle, aux revenus personnels faibles (AAH), issue d'un milieu immigré et populaire, dont la famille s'est graduellement enrichie et par laquelle elle bénéficie maintenant de privilèges de classe (logement pérenne et aide financière ponctuelle).

 

Zinzin Zine sera forcément nourrit des idées et des expériences personnelles et collectives de sa coordinatrice, et ne prétend pas représenter la totalité et la diversité des personnes directement concerné·es par le système psychiatrique et le psychovalidisme.

 

Plus que jamais, les participations sont les bienvenues, surtout si la présentation qui suit vous correspond un minimum. Et si vous êtes en désaccord sur certains points, votre participation est également la bienvenue dans la mesure où elle contribue à faire avancer la discussion et l'élaboration collective. (Contact Mail : zinzinzine[at]riseup.net)

 

L'analyse critique des discours psys

 

L'analyse critique nous semble être une prémisse inévitable. La psychiatrie est un pouvoir déguisé en savoir. Si nous pensons qu'il ne sert à rien de se leurrer sur le fait qu'un savoir-pouvoir peut en chasser un autre pour légitimer la fonction de coercition et de gestion sociale qu'exerce la psychiatrie (qui a elle-même remplacé la religion dans ce rôle), pour autant de nos jours il nous paraît primordial de pouvoir décrypter et dénoncer les dogmes psy. Depuis sa création la psychiatrie a notamment été utilisée comme un moyen de légitimer/invisibliser les systèmes d'oppressions en pathologisant certaines réactions de défense des opprimé·es et en prônant l'adaptation aux divers systèmes d'oppressions comme norme de santé mentale. Elle est une institution répressive médicalisée visant non pas à résoudre les problèmes d'un·e individu·e, mais à résoudre les problèmes que des individu·es posent à la collectivité.

Trop de gens sont hapé·es quotidiennement par les sirènes des explications psychologisantes et psychiatrisantes, et trop peu d'outils de défense théoriques et pratiques sont à la disposition de celleux qui subissent la répression psychiatrique. Parfois les psys ont le pouvoir de nous assigner à une place asphyxiante à grands coups de justifications médicales autoritaires, et alors il est vital de savoir qu'il n'y a pas de fatalité à accepter cette place, mais que d'autres voies existent.

 

Trouver d'autres approches

 

Il nous semble urgent qu'une fois démasqué·es les mythes et les horreurs que véhiculent les diverses disciplines psy, celleux qui ont besoin de soutien ne se trouvent pas démuni·es face à un gigantesque vide. C'est pourquoi nous cherchons dès maintenant des moyens de penser et d'agir autrement face aux diverses atypicités et souffrances psychiques considérées comme "anormales"et/ou"pathologiques". Nous tentons de développer d'autres connaissances et d'autres explications de ces phénomènes, ainsi que d'autres façons de prendre soin de nous. Nous ne pensons pas que l'on puisse entièrement séparer une quelconque manifestation humaine de l'environnement social dans lequel elle émerge, c'est pourquoi nous cherchons à développer et diffuser des approches qui prennent en compte les divers systèmes d'oppressions ainsi que les conséquences psychologiques des violences systémiques qui en résultent. Parallèlement, nous nous intéressons aussi aux modèles alternatifs de compréhension de la diversité psychologique humaine. Dans cette société si hiérarchisée et oppressive, nous pensons qu'il est nécessaire d'apprendre à porter d'autres regards (les nôtres!) sur nos diverses manières d'être au monde, nos crises existentielles, nos états de conscience atypiques, nos tristesses ou nos joies extrêmes et toutes autres manifestations psychologiques ou comportementales considérées comme "anormales" et réprimées comme telles.

Vous trouverez par exemple sur Zinzin Zine des textes de psychologie féministe. De manière générale, nous tenterons de diffuser des approches de la Folie non-pathologisantes et/ou qui prennent en compte l'existence des systèmes patriarcal, capitaliste, raciste, validiste, âgiste, hétérosexiste, cissexiste etc...dans lesquels nous vivons. 

Ce qui nous semble presque évident est bien entendu inexistant dans les discours psy dominants, et pour cause : ils sont, entre autres choses, le bras idéologique de l'individualisme le plus effréné. À travers ces idéologies, non seulement l'impact direct de l'environnement social sur nos souffrances psychiques est largement minimisé, puisque tout y est quasi exclusivement expliqué par nos relations familiales précoces (psychanalyse) où nos neurones (psychiatrie biologique), mais de plus, toutes les fonctionnements psychiques atypiques, ne correspondant pas assez à l'idéal capitaliste de l'individu·e normal·e/bien adapté·e/util·e au système, sont pathologisées et par conséquent perçus comme des défauts humains à soigner ou à éradiquer et non comme des manifestations de la foisonnante diversité psychologique humaine.

 

Feu de tout bois, enfin presque...

 

Notre perspective est celle d'une libération totale de tout système d'oppression quel qu'il soit. Mais nous n'avons ni la prétention ni l'envie de construire un nouveau savoir clés en main pour gérer la Folie, ou la Révolution. Nous ne revendiquons aucune pureté idéologique. Nous voudrions simplement que chaque personne qui passe par ici puisse trouver dans ce webzine des outils pour combattre le système psychiatrique et le psychovalidisme, tout en essayant de comprendre par soi-même ou à plusieurs, de quoi peut être fait son mal-être, ses crises existentielles en tout genre, etc., et comment prendre au mieux soin de soi.

Notre parti pris est d'accepter des textes avec lesquels nous ne partageons pas nécessairement l’entièreté des propos, à partir du moment où ils apportent tout de même une piste utile à notre combat, mais nous ne publierons bien sûr pas n'importe quels textes, puisque nous n'accepterons aucune contribution qui cherche volontairement à véhiculer des idées oppressives, quelles qu'elles soient.

Si nous avons une grande préférence pour les contributions des premièr·es concerné·es, pour autant nous acceptons aussi a des contributions de personnes allié·es, ainsi que les textes de professionnel·les de la santé mentale, lorsque celleux-ci savent se montrer clairement critiques par rapport à l'institution psychiatrique. Étant donné la variété des sources desquelles nous chercherons à tirer des pistes libératrices, nous sommes conscient·es que certaines idées entreront parfois en contradiction (certaines personnes revendiquent le terme de "maladie mentale" quand d'autres cherchent à s'en émanciper, par exemple). Nous assumons entièrement ces contradictions qui nous paraissent davantage refléter la singularité du cheminement de personnes qui s'interrogent et luttent contre une machine tentaculaire que des visées catégoriquement antagonistes. Nous sommes de celleux qui pensent que pour en finir avec toutes les oppressions, pour arriver à la liberté et à l'entraide de tou·tes, autant de petits pas que de grands coups dans la machine sont nécessaires, dans la mesure de la place et de la possibilité de chacun·es.

 

Bonne lecture et vive la lutte des psychiatrisé·es et de tou·tes les opprimé·es!

 

PS: CETTE PRÉSENTATION EST RÉGULIÈREMENT MODIFIÉE ET AUGMENTÉE DONC N'HÉSITEZ PAS À LA RE-CONSULTÉE DE TEMPS EN TEMPS.

 

Illustration 1 : un crâne d'être humain·e de profil, avec une galaxie chatoyante à la place du cerveau

Illustration 2 : logo original des Mad Pride du Royaume-Uni, dans lequel le symbole anarchiste du A cerclé remplace le ''a'' de Mad