Quand la psychiatrie fait l'impression d'une secte

Publié le

Quand la psychiatrie fait l'impression d'une secte

Anonyme


Je suis une femme trans' en situation de handicap (autisme - diag à mes trois ans). Et je suis actuellement hospitalisée dans un hôpital de jour depuis deux ans.

En fait, depuis que je suis en hôpital de jour (voir même depuis que j'ai été hospitalisé 3 fois en HP) J'ai l'impression d'être rentrée dans une secte.

Les soignants me disent que je ne peux pas travailler. Me disent que je suis "malade" et refusent de me donner un diagnostic car ils ne veulent pas "me donner le risque de m'identifier à la maladie". Et qu'il ne faut pas que ma maladie remplace mon identité. J'ai vraiment l'impression d'être entrée en psychiatrie comme si je suis entrée dans une secte.

Je n'arrive plus à leurs faire confiance. Je connais des patients qui sont dans cet hôpital de jour depuis une vingtaines d'années, et moi je ne veux pas rester ici aussi longtemps. Je ne veux pas rester dans cet hôpital de jours. La seule raison pour laquelle je viens, c'est pour ne pas être seule. Je ne sors quasiment pas de chez moi et la solitude me pèse.

Mais je ne veux pas passer mon temps à ce qu'on me dise que je suis "malade". Je ne les crois pas. Plus le temps passe, moins j'arrive à leurs faire confiance.



★★★

Reçu par mail.

Description de l'image:
Une personne aux cheveux mi-longs, vêtue d'un pull blanc se tient debout, de profil, en regardant vers le bas. Le fond l'image ainsi que ses cheveux sont entièrement bleu nuit.

Crédit image: Xuan Loc Xuan