TROP À L’AISE AVEC NOS DIAGNOSTICS

TROP À L’AISE AVEC NOS DIAGNOSTICS

Ce texte n’est pas là pour tout rejeter en bloc, mais pour ouvrir des questionnements que nous avons de moins en moins entre nous, fols et psychiatrisé-e-s, quand nos adelphes remettaient avant en compte violemment les diagnostics, considérés comme oppressifs...

Lire la suite